Home / a la une / Test résine Monty « Dark Black » Edition
http://www.seriousconnection.com/
blackmonty

Test résine Monty « Dark Black » Edition

Notre ami Steph Ceccarelli nous propose un test de la résine Monty « Dark Black » Edition. Fort de son expérience … de plusieurs années dans le monde du Vélo Trial puisqu’il a été un des précurseurs et un organisateur passionné de course dans le Sud c’est dire si il a vu passer des modes, des évolutions tant dans le matériel que sur la construction des zones.
Aujourd’hui il a aborde donc le monde vital du freinage avec un test de la résine Monty « Dark Black » Edition.

« Pour être franc, puisque nous sommes entre nous, je ne suis pas vraiment un “résineux” à la base. Une jante meulée avec soin, des patins qui vont bien et un réglage aux petits oignons ont toujours suffit à combler ma demande quant à un freinage efficace. A côté de ça je me montre parfois un peu flemmard, et j’ai vu là l’occasion – avec cette nouvelle résine – de faire sauter de fastidieuses séances de meulage le soir dans le froid au fond du garage.

Le produit est surprenant, on dirait de la roche, voire un morceau de verre. D’ailleurs justement, prudence, ça casse comme du verre ! J’ai voulu procéder à une première application en appuyant (un peu trop fort sans doute) et j’ai vu mon morceau de résine se casser en deux. Reprenons à zéro… Vélo suspendu, je fais tourner ma roue, je plaque le bloc de résine en contact avec le flanc de jante afin d’uniformiser la pose du produit. Là ça fonctionne, inutile de forcer. C’est marrant, on ne voit rien, la résine est incolore malgré sa couleur très sombre de départ.

Sur le terrain ça couine un peu. En fait, sur les premiers freinages, ça fait même fuir l’ensemble de la faune de votre spot préféré ! La flore, elle, est désolée d’être clouée au sol. Puis ça se calme pour devenir plutôt discret. Le freinage est régulier est particulièrement efficace, même sur des jantes qui ont perdu l’agressivité du meulage de départ. Pas d’effet secondaire à déplorer, on roule confiant, ça bloque quand il faut et sans temps mort, c’est précis. La durée d’utilisation est plus que correct, avec une application je roule plus d’une heure trente sans noter de grosse différence. De plus les jantes restent propres et ne ramassent pas la poussière comme cela peut arriver avec un produit un peu gras.

Au final j’ai adopté la résine « Dark Black ». Je ne l’applique pas à chaque sortie, c’est selon mon état de forme. Je me suis rendu comme qu’elle était un excellent assistant lorsque – et ça nous arrive à tous – je suis un peu moins à l’aise sur le vélo, ou que plus simplement je n’ai pas le temps de meuler mes jantes. Je la garde au fond du sac, il m’arrive d’en appliquer juste une fine couche avant un passage précis, c’est d’une simplicité toute bête et je ne m’en prive pas. Par contre ne pas oublier : ça casse facilement en petits morceaux ! Ne pas la faire tomber, surtout ne pas la faire tomber !

Steph Ceccarelli »

http://trial.monty-store.com

Check Also

ozonys days 2017

Ozonys Days 2017 rendez-vous dans 8 semaines

Les Ozonys Days vont se dérouler dans 8 semaines à Munstertal en Allemagne, voici toutes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

%d blogueurs aiment cette page :